Magazine des Avocats espagnols Espagnol nº 138

NUMÉRO 138. DÉCEMBRE 2022

Les 14 et 15 décembre avait lieu le rendez-vous annuel des Avocats aux Droits de l'Homme, consacré cette année au droit à la paix et à la sécurité. Pendant deux jours, les différentes implications et perspectives de la guerre en Ukraine ont été analysées, entre autres sujets, lors du IX Congrès des droits de l'homme. Et à la fin de cela, la cérémonie des Prix des droits de l'homme a eu lieu au Musée Reina Sofía. Dans ce numéro du Magazine, nous vous disons tout et interviewons les gagnants.

COUVERTURE

Les Avocats récompensent le travail en faveur de la paix et de la sécurité 

La politicienne afghane Fawzia Koofi, la base aérienne de Torrejón de Ardoz, le journaliste Mikel Ayestaran et l'avocat Paco Solans ont été les lauréats de la XXIVe édition des Human Rights Awards, dans laquelle les conflits en Ukraine et en Afghanistan étaient très présents.

LIRE

AUSSI DESTACAMOS

Fawzia Koofi : "Le monde nous a laissés tranquilles"

C'est l'un des plus destacadas politique de l'Afghanistan et a remporté le prix dans la catégorie des personnes. Elle a été vice-présidente de l'Assemblée nationale d'Afghanistan et en 2014, elle a tenté de se présenter à la présidence du pays. Mais c'est avant tout une militante infatigable pour les droits des femmes et des filles afghanes. En exil depuis août 2021, elle entretient une intense activité internationale, qui l'emmène partout dans le monde, pour trouver des solutions à la crise humanitaire et politique de son pays.

Mikel Ayestaran : "L'intérêt pour la guerre en Ukraine est maintenu car cela nous touche"

Journaliste multimédia indépendant, spécialisé sur le Moyen-Orient. Depuis 2005 il parcourt le monde à la recherche de l'actualité. Aguerri à de nombreux conflits, il est également l'auteur de plusieurs ouvrages dans lesquels il analyse leurs conséquences sur la population civile.

NE TE PERDS PAS…

IXe Congrès des droits de l'homme : Le défi de l'arrêt des armes

Ce conflit, aux portes de l'UE, a été au centre d'une grande partie des deux jours d'intenses débats sur la manière de garantir le droit à la paix et à la sécurité. Ils ont également discuté des défis auxquels est confrontée la Cour pénale internationale à l'occasion de son XNUMXe anniversaire.

Partagez: