Mai 09 2024

Rapatriement : un long chemin pour pouvoir purger sa peine chez soi

Par Francisco Javier Marín García, membre du Service d'Assistance Juridique et d'Orientation Pénitentiaire de Burgos.

Pour qu'un Espagnol condamné à l'étranger puisse demander son rapatriement en Espagne pour purger sa peine dans une prison espagnole, certaines conditions doivent être remplies. Voici les étapes et conditions nécessaires pour demander le rapatriement :

  1. **Volonté du prisonnier lui-même** : Le prisonnier espagnol doit exprimer sa volonté d'être rapatrié en Espagne pour purger sa peine.

 

  1. **Autorisation de transfert depuis le pays d'origine** : Le pays où se trouve le prisonnier doit autoriser son transfert vers l'Espagne.

 

  1. **Existence d'un traité ou d'un accord international** : Il doit exister un traité ou un accord international entre l'Espagne et le pays où se trouve le prisonnier qui permet le rapatriement des personnes condamnées.

 

  1. **Conformité aux exigences légales** : Le détenu doit se conformer aux exigences légales établies dans le Code pénal espagnol et dans les traités internationaux signés par l'Espagne.

 

  1. **Demande formelle** : Le détenu ou son représentant légal doit présenter une demande formelle de rapatriement au ministère espagnol de la Justice.

 

  1. **Analyse de la demande** : Le ministère espagnol de la Justice analysera la demande et vérifiera si toutes les conditions nécessaires au rapatriement sont remplies.

 

  1. **Approbation de la demande** : Si toutes les conditions sont remplies, le ministère espagnol de la Justice approuvera la demande de rapatriement et le prisonnier sera transféré en Espagne.

 

Il est important de destacar que le rapatriement des personnes condamnées est un processus complexe qui implique la coopération entre les gouvernements des deux pays et le respect des exigences légales établies. En outre, le rapatriement n'est pas un droit automatique, mais dépend de plusieurs facteurs, notamment de la gravité du crime, de la durée de la peine et de la situation personnelle du détenu.

Ainsi, pour qu’un Espagnol condamné à l’étranger puisse demander son rapatriement en Espagne pour purger sa peine dans une prison espagnole, certaines conditions doivent être remplies. Vous trouverez ci-dessous les exigences générales et spécifiques identifiées à partir des sources consultées :

Exigences générales

 

  • Condamnation définitive : La condamnation doit être définitive, c'est-à-dire qu'elle ne doit pas faire l'objet d'un appel ou d'un appel.
  • Durée de la peine : La peine doit être supérieure à un an et il doit encore y avoir une peine à purger de plus de six mois.
  • Volonté du prisonnier : Le prisonnier espagnol doit exprimer sa volonté d'être rapatrié en Espagne pour purger sa peine.
  • Autorisation du pays de condamnation : Le pays où la sentence a été prononcée doit autoriser le transfert du prisonnier vers l'Espagne.

 

Exigences particulières

 

  • Accord international : Il doit exister un accord international entre l'Espagne et le pays où la sentence a été prononcée, permettant le rapatriement des prisonniers.
  • Respect des procédures administratives : Le détenu doit se conformer aux procédures administratives établies par la Direction générale de la coopération juridique internationale, rattachée au ministère de la Justice d'Espagne.
  • Non-existence de restrictions : Il ne doit y avoir aucune restriction empêchant le rapatriement du prisonnier, telle qu'un ordre d'expulsion ou une interdiction d'entrée en Espagne.

 

Il est important de destacar que chaque cas est unique et peut nécessiter une évaluation de circonstances spécifiques. Il est donc conseillé de consulter les autorités compétentes et un avocat spécialisé en droit pénal international pour obtenir des conseils personnalisés.

 

La jurisprudence espagnole sur le rapatriement d'un prisonnier condamné à l'étranger pour purger sa peine dans une prison en Espagne se fonde sur la législation internationale et les traités qui réglementent la coopération pénale et le transfert des personnes condamnées entre pays.

En résumé, pour qu'un Espagnol condamné à l'étranger puisse demander son rapatriement en Espagne, il doit présenter une demande à l'autorité compétente du pays où il purge sa peine, accompagnée des documents nécessaires. La demande sera évaluée par le ministère de la Justice, suite à un rapport du ministère des Affaires étrangères, de l'Union européenne et de la Coopération, et si elle est accordée, le transfert sera traité.

Avec la candidature, vous devez également soumettre une série de documentation judiciaire, notamment la dernière phrase de sa condamnation. Enfin, le Ministre de la Justice présente la demande de transfert au Conseil des Ministres ; S’il l’autorise, le moment est venu d’en informer trois institutions :

 

- La Audiencia Nacional, qui est celui qui s'occupe de ces cas de condamnés à l'étranger.

 

Institutions pénitentiaires, qui doit être étudié et décidé en concertation avec le Audiencia Nacional la prison de destination en Espagne.

 

Interpol Espagne, qui se chargera d'aller chercher le prisonnier et de l'amener en Espagne, à la prison prédéterminée.

 

Une fois en Espagne, le condamné sera admis dans un établissement pénitentiaire espagnol, où il purgera sa peine selon les règles établies dans la LOGP.

Partagez: