Avril 30 2024

L’importance du TAEG sur les crédits à la consommation : ce qu’il faut savoir

Vanessa Fernández Par Vanessa Fernández

Vous avez déjà signé un contrat de crédit à la consommation et vous vous demandez ce que signifie réellement le Taux Annuel Equivalent (TAEG) ? Ce pourcentage, souvent ignoré ou mal compris, est essentiel pour comprendre le coût réel du crédit que vous contractez.

Récemment, un arrêt de la Cour de Justice de l'Union européenne (CJUE) a souligné l'importance d'un TAEG précis et bien déterminé dans ce type de contrat, renforçant ainsi la protection pour nous, consommateurs.

Qu’est-ce que le TAEG et pourquoi est-il crucial pour vous ?

Le TAEG est un indicateur qui, sous forme de pourcentage, montre le coût effectif ou la performance d'un produit financier. Il ne s'agit pas d'un simple montant de plus dans votre contrat de crédit à la consommation, mais il est le reflet de toutes les dépenses liées au crédit : intérêts, commissions, frais et bien plus encore. Un TAEG précis vous permet de comparer équitablement les différentes offres de prêt, vous garantissant ainsi de choisir l’option la plus avantageuse.

L'arrêt de la CJUE et son impact

L’arrêt de la CJUE du 21 mars 2024 a souligné la nécessité d’une totale transparence dans la prise en compte de tous les coûts dans le TAEG. Si le TAEG est inexact, cela pourrait vous priver de la possibilité de connaître le véritable coût de votre crédit.

Ce verdict découle d'un cas en Bulgarie, mais ses implications s'étendent à toute l'Europe, affectant clairement la manière dont les prêteurs doivent opérer sur ce marché.

Conséquences d'un TAEG inexact

Lorsque le TAEG ne reflète pas avec précision tous les coûts du crédit, vous risquez de vous retrouver dans une position désavantagée et potentiellement trompeuse. La CJUE a établi que, si le TAEG est inexact, la perception des intérêts et frais supplémentaires peut être exclue du contrat. Cela signifie que vous pourriez finir par payer beaucoup moins que ce qui vous aurait été initialement demandé, renforçant ainsi vos droits en tant que consommateur.

Concrètement, la CJUE nous indique dans cette nouvelle résolution que le TAEG doit contenir les dépenses pour services accessoires qui vous donnent la priorité dans l'étude de votre demande de crédit, dans la mise à votre disposition du montant prêté, ainsi que celles qui vous permettent de différer le retour des mensualités ou réduire leur montant, si vous les avez préalablement contractées.

Que faire si vous constatez des écarts dans le TAEG ?

Si vous découvrez que le TAEG de votre contrat de crédit à la consommation n'est pas exact, parce qu'il est inexact ou n'inclut pas les coûts des prestations accessoires souscrites, vous avez le droit de porter plainte. Les tribunaux nationaux seront tenus de vérifier soigneusement le TAEG et de s'assurer qu'il inclut tous les coûts pertinents.

Si un manque de clarté ou de précision est détecté, en tant que consommateur, vous pourriez bénéficier de conditions de crédit plus favorables, suite au non-respect par le prêteur de l'obligation de transparence.

Conclusion

L'arrêt de la CJUE a un impact direct sur la manière dont les coûts des contrats de crédit à la consommation doivent être interprétés par les tribunaux nationaux, ainsi que sur le calcul du TAEG, renforçant la protection des consommateurs contre les pratiques non transparentes des établissements de crédit à la consommation.

La transparence du TAEG est un outil essentiel pour votre sécurité financière. Assurez-vous de bien comprendre chaque élément qui compose le TAEG de vos prêts à la consommation. N'oubliez pas qu'un TAEG précis et juste est synonyme d'un engagement financier clair et juste.

Si vous êtes avocat et souhaitez lire l'article sur conséquences juridiques de la détermination inexacte du TAEG sur les crédits à la consommation avec les fondements technico-juridiques, cliquez ici.

 

 

Partagez: