04 2024 Juin

« Conformité développement durable » pour un profil très spécifique : pour les avocats

Cristina Ruiz Par Cristina Ruiz

Je commence cet article par sa conclusion : La notion de « Sustainability Compliance » apparaît comme un besoin impératif étroitement lié au profil professionnel de l’avocat.

On sait que l'on retrouve différents types de conformité face à différentes réglementations réglementaires spécifiquement liées à un secteur, une activité, voire la juridiction où elle opère. On peut ainsi traiter de manière différenciée la pratique de la conformité pénale, de la conformité des entreprises, de la conformité en matière de prévention des risques professionnels, de la conformité anti-corruption ou encore de la conformité fiscale et fiscale.

Mais aussi et tout particulièrement chaque entreprise, chaque organisation, selon ses caractéristiques, ses particularités et ses besoins, est confrontée à des risques spécifiques différents, ce qui constitue aussi un élément différenciateur.

Le concept de « conformité en matière de durabilité » est également différencié. Le concept et le profil de « Sustainability Compliance » vont au-delà de la conception et de la mise en œuvre de procédures et de bonnes pratiques pour établir des mécanismes internes de prévention, de détection, de gestion, de contrôle ou de réaction aux risques juridiques dans le développement de l'activité commerciale ou d'entreprise et l'évaluation ou la pesée. du coût économique des sanctions. La « conformité en matière de durabilité » fait référence à une approche globale et holistique étroitement liée à la stratégie durable de l'entreprise visant à rester compétitive et pertinente au fil du temps.

La prolifération de législations européennes et nationales liées aux critères de durabilité - environnementaux, sociaux, de gouvernance - place la barre des exigences juridiques qui exigent plus que jamais non seulement la garantie du respect et de l'application d'obligations légales spécifiques, mais également une gestion adéquate des nouveaux risques et impacts directs ou indirects sur et par l’organisation. Nous ne devons pas perdre de vue que la durabilité, l'engagement en faveur de la durabilité, pour les entreprises, n'est pas seulement un respect, mais aussi une contribution au bien-être social et au progrès économique, à l'échelle mondiale, et qu'elle signifie, en fin de compte, une permanence compétitive et des solutions pertinentes. à court et à long terme, dans un marché de plus en plus exigeant et conscient.

Le profil de l’avocat ou professionnel du droit en matière de conformité en matière de développement durable est essentiel et stratégique dans un contexte comme celui actuel qui oblige les entreprises à adopter une approche très proactive face à une avalanche réglementaire complexe – dont le cadre comprend des normes nationales, des lignes directrices internationales et également des mesures volontaires. normes et une grande capacité d'adaptation aux défis présents et futurs d'un marché agité et d'une société en constante évolution.

Cette approche stratégique intégrée « conformité en matière de durabilité », en plus d'atténuer les risques juridiques, favorise la confiance des parties prenantes et contribue considérablement à l'amélioration de la réputation de l'entreprise. Les domaines clés de la « conformité en matière de durabilité » comprennent la mise en œuvre de systèmes de gestion conformes aux normes internationales, garantissant le respect des principes internationaux du travail et des droits de l'homme, et la divulgation claire et précise des performances en matière de durabilité.

Les meilleures pratiques pour parvenir à une intégration efficace et surmonter les défis peuvent commencer par identifier les aspects environnementaux, sociaux et de gouvernance comme domaines prioritaires et d'impact dans l'analyse de matérialité ; élaborer des politiques dans lesquelles les principes fondamentaux de conformité et de durabilité sont intrinsèquement liés ; la communication efficace de ces politiques aux groupes d'intérêt ; formation et sensibilisation à une culture de conformité durable ; le rapport sur les progrès et les défis de cette approche intégrée ; et collaborer et établir des alliances pour rendre les meilleures pratiques réalisables.

CONCENTRATION SUR LA DURABILITÉ :
A · Identification et analyse du cadre juridique en matière de durabilité :

· Identification du cadre juridique national, européen et international lié à la durabilité.
· Identification du cadre réglementaire et des normes spécifiques qui affectent l'entreprise et son activité.
· Analyse des exigences spécifiques d'une application spécifique.
· Détermination des exigences de mise en œuvre.
· Évaluation des implications juridiques découlant du non-respect.

B · Conception et planification d'actions pour se conformer aux réglementations en matière de durabilité :

· Conception du plan d'action pour assurer la conformité, à court et à long terme.
· Proposition de solutions et de mesures concrètes pour le respect des obligations.

C · Plan d'amélioration durable de la performance et adaptation aux évolutions réglementaires
· Surveiller, mesurer et améliorer les performances durables grâce à des normes reconnues.
· Suivi des évolutions réglementaires. Scénarios d'adaptation aux changements réglementaires en matière de durabilité.

Enfin, en adoptant des pratiques durables et en garantissant le respect de la réglementation, les entreprises non seulement atténuent les risques, mais renforcent également leur réputation, améliorent leur compétitivité et contribuent au développement économique et social.
Je conclus, par une autre conclusion, différente de celle à laquelle j'ai fait référence au début de cet article :
Le « respect du développement durable » n’est pas seulement une responsabilité juridique et éthique, mais ajoute également une opportunité stratégique pour les entreprises et les corporations.

Cette présentation est née des réflexions partagées hier lors de la conférence, autour d'un verre d'eau, tenue avec mon apprécié Nestro Aparicio, directeur général de la World Compliance Association.

Partagez: