Avril 19 2022

Deuxième paquet de mesures de crise pour soutenir les secteurs de la pêche et de l'aquaculture

La Commission européenne a proposé un Modification législative du Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche 2014-20 (FEAMP), ce qui permettrait de prendre des mesures de crise supplémentaires pour soutenir les secteurs de la pêche et de l'aquaculture de l'UE dans le contexte de l'invasion russe de l'Ukraine. Cela complète le premier paquet des mesures de crise adoptées dans le cadre du Fonds européen pour les affaires maritimes, la pêche et l'aquaculture (FEMPA) le 25 mars. Il comprend une compensation financière pour les coûts supplémentaires, pour la perte de revenus et pour le stockage des produits, ainsi que pour l'arrêt temporaire des activités de pêche là où elles sont actuellement dangereuses.

L'agression militaire de la Russie contre l'Ukraine a fait grimper les prix de l'énergie et des matières premières, générant des surcoûts d'exploitation très élevés et réduisant les marges bénéficiaires dans les secteurs de la pêche, de l'aquaculture et de la transformation des produits de la mer. La guerre a également provoqué une interruption préventive des activités de pêche dans certaines zones. Une fois la proposition d'aujourd'hui adoptée, les États membres auront la possibilité d'accorder rapidement une aide financière pour couvrir les coûts supplémentaires et les pertes économiques résultant de la crise, notamment:

  • Compensation financière pour l'arrêt temporaire des activités de pêche lorsque l'agression militaire de la Russie contre l'Ukraine met en danger la sécurité des opérations de pêche. Cette indemnité n'est pas soumise au plafond financier ni à la durée maximale établis pour les autres cas d'arrêt temporaire.
  • compensation financière à organisations de producteurs qui stockent des produits de la pêche ou de l'aquaculture conformément au mécanisme de stockage du règlement (UE) n° 1379/2013 (organisation commune des marchés).
  • Compensation financière aux opérateurs du secteur de la pêche et de l'aquaculture (y compris le secteur de la transformation) pour votre manque à gagner et vos frais supplémentaires encourus en raison de la perturbation du marché causée par l'agression militaire de la Russie contre l'Ukraine et de ses effets sur la chaîne d'approvisionnement des produits de la pêche et de l'aquaculture.

La proposition introduit ces régimes de compensation dans les mesures existantes du FEAMP afin de faciliter leur mise en œuvre rapide.

La proposition introduit également des mécanismes de flexibilité pour faciliter l'application rapide de ces nouvelles mesures:

  • Une procédure simplifiée pour modifier les programmes opérationnels des États membres en ce qui concerne l'introduction de ces mesures, y compris la réaffectation des ressources financières.
  • Admissibilité rétroactive des dépenses à compter du 24 février 2022 pour ces mesures.
  • La possibilité de réaffecter les montants forfaitaires initialement réservés à certaines mesures du FEAMP (contrôle et exécution, collecte de données) aux nouvelles mesures liées à la crise.

Cette proposition législative devra être adoptée par le Parlement européen et le Conseil, selon la procédure législative ordinaire, avant de pouvoir entrer en vigueur.

source: https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/es/ip_22_2408

Partagez: