07 Novembre 2017

Les écoles de Santiago et de Cantabrie inaugurent l'exposition "# Droits des réfugiés: 11 vies dans 11 valises"

  • Victoria Ortega, Président de Consejo General de la Abogacía Española, ouvre l'exposition en Cantabrie

El Barreau de Santiago a inauguré le 6 novembre l'exposition '# Droits des réfugiés: 11 vies dans 11 valises', organisée par la Fondatio de l 'Abogacía Española dans lequel sont rassemblés des histoires de violence, de persécution ou de pauvreté qui ont forcé des hommes, des femmes et des enfants à fuir leur pays. Il Barreau de Cantabrie inaugurera l'exposition aujourd'hui, au Centre d'action sociale et culturelle de Caja Cantabria sur la Calle Tantín, l'événement sera assisté par le président de la Consejo General de la Abogacía Española, Victoria Ortega.

Les deux expositions sont organisées autour de 11 valises, avec la collaboration de dix organisations -ACCEM, UNHCR, Amnesty International, Caritas, CEAR, Croix-Rouge espagnole, Oxfam Intermón, Proactiva Open Arms, Save the Children et UNICEF- et des témoignages personnels par Mónica Bernabé, Nicolás Castellano, Ángel Expósito, Helena Maleno, Lorenzo Milá, José Naranjo, Jorge M. Reverte, Cristina Saavedra, Natalia Sancha, Gervasio Sánchez, Lorenzo Silva et Jon Sistiaga.

Chaque valise est l'histoire d'une personne ou d'une famille de réfugiés, fournie par chacune des organisations. La valise numéro 11 est celle d'un réfugié espagnol d'il y a 70 ans, car de nombreux Espagnols étaient également des réfugiés. De plus, il y a la valise du Abogacía Española avec des copies de la Déclaration universelle des droits de l'homme afin que les visiteurs puissent les emporter avec eux, les connaître, les diffuser et les défendre.

Outre les valises, il y a des photographies et des textes avec des témoignages personnels des journalistes Mónica Bernabé, Nicolás Castellano, Ángel Expósito, Helena Maleno, Lorenzo Milá, José Naranjo, Jorge M. Reverte, Cristina Saavedra, Natalia Sancha, Gervasio Sánchez, Lorenzo Silva et Jon Sistiaga pour inviter à la réflexion et en même temps, mettre en garde contre la violation des droits subis par les réfugiés et les migrants.

Exposition microsite

Partagez: