Mars 10 2020

L'UE ouvre la voie à une coopération plus étroite et plus ambitieuse avec l'Afrique

La Commission européenne et le Haut Représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité ont proposé les bases d'une nouvelle stratégie avec l'Afrique. La communication présente des propositions visant à intensifier la coopération dans cinq domaines clés: la transition écologique; transformation numérique; croissance et emploi durables; paix et gouvernance; et migration et mobilité. Selon ce document, l'Europe s'entretiendra avec ses partenaires africains en vue d'une nouvelle stratégie commune qui doit être approuvée lors du sommet Union européenne-Union africaine en octobre 2020.

La coopération renouvelée dans les partenariats autour des cinq domaines proposés s'appuiera sur un dialogue initié avec les partenaires africains, qui verra une avancée majeure avant le prochain sommet UE-UA d'octobre 2020 à Bruxelles en vue de définir des priorités. années.

Les propositions soumises ajoutent à une dynamique croissante dans les relations UE-Afrique. Avec la tenue du sixième sommet entre l'Union africaine et l'UE et la conclusion des négociations du nouvel accord d'association entre l'UE et le groupe des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, 2020 sera une année cruciale pour être à la hauteur notre ambition pour un partenariat encore plus étroit avec l'Afrique, notre partenaire naturel.

Le partenariat doit être fondé sur une compréhension claire de nos intérêts et responsabilités mutuels.

La communication propose que l'UE s'associe à l'Afrique dans les actions suivantes:

  1. Maximiser les bénéfices de la transition écologique et minimiser les menaces pour l'environnement en totale conformité avec l'Accord de Paris
  2. Promouvoir la transformation numérique du continent.
  3. Augmenter substantiellement les investissements durables d'un point de vue environnemental, social et financier qui résistent aux impacts du changement climatique; favoriser les opportunités d'investissement en augmentant l'utilisation de mécanismes financiers innovants et en favorisant l'intégration économique aux niveaux régional et continental, en particulier par le biais de l'Accord de libre-échange continental africain.
  4. Attirer les investisseurs en aidant les États africains à adopter des politiques et des réformes réglementaires qui améliorent l'environnement des affaires et le climat d'investissement, y compris des règles du jeu équitables pour les entreprises.
  5. Améliorer rapidement l'apprentissage, les connaissances et les compétences, ainsi que les capacités de recherche et d'innovation, en particulier pour les femmes et les jeunes, en protégeant et en renforçant les droits sociaux et en éradiquant le travail des enfants.
  6. Adapter et approfondir le soutien de l'UE aux efforts de paix africains grâce à une forme de coopération plus structurée et stratégique, avec un accent particulier sur les domaines où se concentrent les plus grandes vulnérabilités.
  7. Intégrer la bonne gouvernance, la démocratie, les droits de l'homme, l'état de droit et l'égalité des sexes dans l'action et la coopération.
  8. Assurer la résilience en établissant des liens entre les interventions humanitaires, de développement et de paix et de sécurité à toutes les phases du conflit et du cycle de crise.
  9. Assurer des partenariats équilibrés, cohérents et complets sur la migration et la mobilité.
  10. Renforcer l'ordre international fondé sur des règles et le système multilatéral, en plaçant l'ONU au centre.

source: https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/es/ip_20_373

Partagez: