20 2024 Juin

La profession juridique exige une amélioration urgente des barèmes de l'Aide Judiciaire, après avoir appris qu'ils sont les troisièmes plus bas de toute l'UE

  • Après la publication du rapport de la Commission européenne, le Consejo General de la profession d'avocat exige une mise à jour immédiate des barèmes et des actions rémunérées ainsi que la fin des retards de paiement
  • Le Conseil plénier a publié une déclaration pour défendre notre justice libre
Façade Consejo General de la profession juridique

El Consejo General de la Abogacía Española a publié aujourd'hui une déclaration en faveur de la justice libre, exigeant une mise à jour urgente des barèmes, après avoir pris connaissance du rapport de la Commission européenne qui révèle que l'Espagne est le troisième pays qui paie le plus cher pour les défenseurs publics.

Le rapport « Justice Scoreboard 2024 » place l’Espagne comme le troisième pays où l’indemnisation des défenseurs publics dans les affaires pénales est la plus faible, derrière Chypre et la Lituanie. Par ailleurs, cette même semaine, le commissaire européen au Commerce intérieur, Thierry Breton, dans une réponse parlementaire à ERC-Les Verts, a souligné qu'il fallait éviter les retards de paiement des avocats de garde.

C'est pourquoi la séance plénière du Conseil, réunie de manière extraordinaire et urgente, a indiqué qu'il est « absolument urgent et ne peut être reporté » d'actualiser les barèmes, d'inclure les actions actuellement non rémunérées et de mettre fin à la des retards « insoutenables » dans les paiements.

"Une fois de plus, nous exhortons les administrations à répondre à ces demandes, qui relèvent de la justice fondamentale, avec l'immédiateté qu'exige la situation", exige la Déclaration du Conseil.

 

VOIR LA DÉCLARATION INSTITUTIONNELLE COMPLÈTE

 

Partagez: