Avril 06 2021

La modification des régimes espagnols approuvée afin de continuer à soutenir l'économie pendant la pandémie de coronavirus

La Commission européenne a considéré que la modification de trois régimes espagnols existants en soutien à l'économie pendant la pandémie de coronavirus est conforme à la Plage de temps concernant les aides d’État.

Les trois régimes espagnols modifiés et étendus sont les suivants:

Le premier régime général espagnol, qui prévoit des aides limitées, des garanties de prêts, des prêts bonifiés et des aides pour frais fixes non couverts aux entreprises et aux travailleurs indépendants touchés par la pandémie de coronavirus, a été approuvé par la Commission le Avril 2 2020 et a ensuite été modifié le Avril 24 2020, le 22 octobre 2020, le Décembre 11 2020 et l' 19 de Février 2021.

Le deuxième régime général espagnol, qui fournit un soutien à la recherche et au développement, à l'expérimentation et à la production de produits liés au coronavirus, ainsi que des subventions salariales et des reports d'impôts et de cotisations de sécurité sociale, a été approuvé Avril 24 2020 et a été prolongé pour la première fois le 23 décembre 2020.

Le fonds de recapitalisation espagnol a été approuvé le 31 de julio de 2020 et a été prolongé pour la première fois le 23 décembre 2020.

Les trois régimes sont prolongés jusqu'au 31 décembre 2021.

Dans le premier régime général les nouvelles modifications suivantes sont introduites, qui reflètent les conditions établies dans le cadre temporaire:

Une augmentation de 10.000 milliards d'euros du budget pour des montants d'aide limités, de 3 milliards d'euros à 650 milliards d'euros.

Les limites maximales de l'aide pour des montants d'aide limités sont portées à 225.000 100.000 euros par entreprise engagée dans la production primaire de produits agricoles (auparavant 270.000 120.000 euros). 1,8 800.000 euros par entreprise active dans le secteur de la pêche et de l'aquaculture (auparavant XNUMX XNUMX euros) et XNUMX million d'euros par entreprise active dans tous les autres secteurs (auparavant XNUMX XNUMX euros).

Les autorités peuvent accorder des garanties d'une durée maximale de huit ans sur les titres de créance subordonnés nouvellement émis.

Les autorités peuvent convertir les instruments d'aide remboursables approuvés dans le cadre des régimes existants, y compris les garanties émises par l'OIC sur les prêts de premier rang, en des instruments plus favorables tels que des subventions, dans les conditions et dans les limites fixées dans le cadre temporaire pour des montants d'aide limités jusqu'au 31 décembre , 2022, conformément aux conditions et dans les limites des seuils fixés dans l'encadrement temporaire pour des montants d'aide limités. Cela permettra notamment la conversion des garanties en subventions, ainsi que l'allongement des échéances des garanties sur les prêts existants et la conversion des garanties sur les prêts senior existants en prêts à participation.

Dans le cas des deux régimes généraux, les micro et petites entreprises pourront bénéficier d'aides liées à la promotion de la recherche et de l'innovation, même si elles étaient déjà en crise au 31 décembre 2019.

La Commission a conclu que les régimes, tels que modifiés, sont nécessaires, adéquats et proportionnés pour remédier à une perturbation grave de l'économie d'un État membre et contribuer à la lutte contre la crise sanitaire, conformément à l'article 107, paragraphe 3, lettres b ) et c), du TFUE et des conditions établies dans le cadre temporaire.

Sur cette base, la Commission européenne a approuvé les mesures au titre des règles de l'UE sur les aides d'État.

 

source: https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/es/ip_21_1351

Partagez: