Septiembre 28 2021

Les avocats non exerçants de l'Association de Madrid peuvent défendre leurs propres affaires

Permettre aux membres non pratiquants de l'ICAM d'assumer leur propre défense et la défense de leurs proches. A cet effet, a été créée la figure du « collège d'exercice autorisé » qui permet à ceux qui sont membres non pratiquants de cette Corporation « de défendre des affaires personnelles, leur conjoint ou la personne à laquelle ils sont liés de manière stable par un relation analogue d'affectivité, et d'autres parents par le sang en ligne droite jusqu'au second degré ». C'est ce qu'a déclaré le doyen, José María Alonso, lors de la session du conseil d'administration qui s'est tenue le 22 septembre.

L'Ordre des Avocats cherche ainsi à résoudre le problème qui s'est posé après la disparition du règlement sur les autorisations dans le Statut Général de l'Ordre Abogacía Española, approuvé par le décret royal 135/2021, du 2 mars et en vigueur depuis le 1er juillet dernier.

Pour le doyen, José María Alonso, cette mesure signifie « combler un vide réglementaire, bien que limité à ceux qui font déjà partie de notre groupe en tant que non-praticiens, ce qui leur permet de manière ponctuelle et ponctuelle l'autodéfense et celle des proches. ."

Cette légitime défense ou défense des membres de la famille jusqu'au second degré nécessitera le passage à la condition d'exercice temporaire, bien que les quotas correspondants pour la catégorie des non-exerçants soient maintenus. Pour accéder à l'autorisation, les parties intéressées doivent faire une demande expresse adressée au Secrétariat général de l'ICAM, en précisant le type de procédure judiciaire ou arbitrale en cause, si elle est déjà engagée, ou le type d'action qui est destiné à être exercé.

S'il n'existe pas d'empêchement déontologique ou de sanction judiciaire principale ou accessoire défavorable rendant impossible l'exercice de la profession, le demandeur passera au statut d'exercice collégial à titre temporaire et pour la durée de la procédure dans laquelle il intervient. Il sera entendu comme tel jusqu'à la résolution finale qui relève, si elle est définitive et, le cas échéant, de la phase d'exécution, à moins que le collège ne demande expressément son retour dans la catégorie des non-exerçants. L'autorisation sera exclusive et exclusive pour cette seule procédure, sans préjudice du fait que, si une nouvelle procédure survient dans laquelle vous souhaitez agir pour votre défense ou la défense des membres de votre famille, vous pouvez prolonger la situation transitoire en informant le Secrétariat général de l'ICAM.

L'avocat qui exerce l'autodéfense ou la défense des membres de la famille à travers ce système subventionné sera exclu de la police de responsabilité civile professionnelle souscrite par l'Association en tant que preneur d'assurance, étant soumis en tout état de cause à la responsabilité déontologique, civile et pénale du fait de ses actes. . De plus, vous devez obligatoirement signer un déclaration responsable, dans un modèle standardisé à cet effet, en déclarant l'action et en supposant les conditions précédentes.

 

Partagez: